Le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé le 13 février ses priorités pour la transformation du système de santé. La feuille de route définitive sera publiée d’ici à l’été. Pour mener à bien cette réforme, une enveloppe de 100 millions d’euros par an a été budgétée.  L’objectif du gouvernement est de passer à un système tourné vers la prévention, la qualité, l’accès aux soins. Pour y parvenir, cinq grands thèmes ont été identifiés :

.la qualité et la pertinence des soins, avec une mesure systématique de la satisfaction des patients,

.les modes de financement et les rémunérations, avec le plafonnement à 50% de la tarification à l’activité des hôpitaux,

. le numérique en santé, avec l’accessibilité aux données médicales et la dématérialisation de toutes les prescriptions,

. les ressources humaines, avec une augmentation du quota d’étudiants admis en deuxième année

. l’organisation territoriale, avec les regroupements d’hôpitaux.

Une vaste concertation nationale sera lancée de mars à mai 2018 et les propositions concrètes seront formulées ultérieurement.