La ministre Agnès Buzyn a lancé une grande concertation sur les priorités de la stratégie de santé, qui sera mise en œuvre dès 2018. Cette phase de concertation va impliquer les représentants du secteur de la santé, les élus mais aussi les usagers. Quatre axes prioritaires ont été dégagés : la prévention, la lutte contre les inégalités d’accès aux soins, l’amélioration de la qualité des soins, et enfin le développement de l’innovation, à travers notamment la télémédecine. A travers cette nouvelle stratégie, le gouvernement souhaite faire baisser le nombre de maladies chroniques, qui touchent aujourd’hui près de 15 millions de personnes en France et qui pourraient en concerner 20 millions en 2020. Il envisage la prévention comme une solution d’envergure, en faveur des Français les plus précaires mais aussi des enfants. L’alimentation, l’alcool, le tabagisme ainsi que la pollution, considérés comme des facteurs de mortalité évitable, seront les cibles prioritaires. Après cette phase de concertation débutera, dès le mois de novembre, la phase de consultation publique : les Français pourront consulter en ligne le projet et faire des propositions, avant que le décret soit adopté en décembre.