Le prochain Grand Débat Tégo aura lieu le 15 novembre à Paris. Cette année, les réflexions menées par les différents intervenants seront centrées sur la problématique des retraites dans la communauté Défense-Sécurité.

À l’heure où le président de la République souhaite restructurer notre système de retraite en unifiant l’ensemble des régimes, la Fédération Tégo s’inscrit en phase avec ces problématiques d’actualité.

“Quelles solutions pour traiter de spécificités propres à la communauté de Défense et de Sécurité dans un système de retraite unifié ?” est donc le grand thème de cette édition 2017. Trois tables rondes permettront à des intervenants experts de s’exprimer sur les nombreuses problématiques liées au sujet.

La première table ronde s’attachera à mettre en exergue certaines situations sociales au sein de la communauté Défense-Sécurité et leurs conséquences potentielles en matière de retraite. Ses intervenants, experts de l’accompagnement professionnel et des pensions militaires, reviendront par exemple sur les carrières courtes, le cas des blessés, la reconversion. Directement issus ou collaborant au quotidien avec les directions des ressources humaines de la Défense, ils apporteront leur éclairage sur la complexité des parcours professionnels des conjoints, la notion de pénibilité ou encore la situation particulière des veuves dites « de guerre ».

La seconde table ronde proposera un éclairage sur les différents enjeux d’une convergence des régimes de retraite tel qu’envisagé par le gouvernement. Françoise Kleinbauer, présidente de France Retraite présentera l’évolution des dispositifs de retraite depuis ces trente dernières années. Le Grand Débat mettra en lumière les aspects économiques, sociaux et politiques de ce type de réforme, grâce aux regards croisés d’experts de la protection sociale : Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des Economistes ; Jean-Jacques Marette, directeur général honoraire de l’AGIRC et de l’ARRCO et membre du Conseil d’orientation des retraites ; Philippe Chataignon, chef du bureau financier et des statistiques au sein de la Direction Générale des Finances Publiques (service des retraites de l’État).

La troisième table ronde aura pour objectif, face aux éclairages apportés par les deux premières tables rondes, d’étudier les solutions, existantes ou à envisager, afin de répondre aux problématiques posées, notamment celle d’accompagner les plus fragiles, avec des intervenants comme Emmanuelle Double de l’ONAC-VG, Charles Berder, président national de la CNRM (Confédération nationale des retraités militaires et de leurs veuves), ainsi que des dirigeants de la Fédération Tégo et de ses membres dont Denis Lefebvre, Président de PREFON, Robert Rabelle, président de la MER, et le Général Patrick Felten, délégué général de Tégo.