A l’occasion de la cérémonie des vœux de la Fédération Tégo, qui s’est tenue le 10 janvier aux Invalides, quatre Prix Tégo de la Solidarité ont été remis :

  • Un premier Prix Tégo a été remis à l’association AD Augusta, qui organise chaque année deux séminaires dans le but de soutenir des blessés, notamment des blessés atteints de SPT, à travers des projets de tout type menés en groupe et sur plusieurs semaines. Par exemple : la rénovation d’un canon issu de la Grande Guerre (lien vers la vidéo). Conscient de l’importance d’inclure les proches des blessés dans leur reconstruction, le président d’AD Augusta, Thomas Janier, a souhaité organiser des séminaires complémentaires, en partenariat avec d’autres acteurs. Ce nouveau projet a obtenu le soutien de la Fédération.

 

  • Un second Prix Tégo a été remis à l’association La voile pour se reconstruire. Son président, Christophe Combi organise avec ses bénévoles, des embarquements sur voilier au profit des soldats blessés de guerre. La plupart de ces blessés, physiques ou psychiques, n’ont jamais fait de voile. Cette initiation, couplée aux moments extraordinaires vécus en mer, prend toute son importance dans leur reconstruction. L’association permet d’embarquer 50 blessés sur 5 voiliers en un an. Depuis peu, l’association permet à ces blessés d’embarquer avec leur conjoint.

 

  • Le troisième Prix Tégo a été remis au président de l’association 30 jours de mer… après ça ira mieux, Alpha Diakité, qui souhaite, à travers la pratique du nautisme et de la voile en Méditerranée, contribuer à la reconstruction de blessés (en opération et en service) et de victimes d’actes terroristes. Lui-même skipper émérite, Alpha Diakité va organiser en 2019 pour 6 blessés, avec ses bénévoles et ses soutiens « 30 jours de mer » prenant la forme de 30 demi-journées de cours de voile sur un voilier de 12 mètres.

Chacune de ses associations travaille en lien avec l’institution et parfois avec d’autres acteurs associatifs reconnus.

Un Prix Spécial du Jury a été remis à une assistante de service social, Caroline Barrois-Fontan, qui, au sein de l’antenne d’ Action Sociale d’Agen, a mis en place une initiative innovante et inspirante : créer des journées conviviales  réunissant blessés, familles et professionnels de l’accompagnement. Son objectif est de permettre aux blessés et à leur famille d’accéder à des informations solides et précieuses, essentielles dans une démarche globale de reconstruction.